Votation du 17 juin, une défaite pour les conservateurs dans notre canton et notre ville

Publié le 17 Juin 2007


Les résultats des votations sur l'éligibilité des étrangers au niveau communal marque une défaite de l'extrême-droite (UDC) alliée avec le parti libéral qui voit sa stratégie bafouée par le peuple. Ce parti est maintenant dans la pire situation possible : tant pis pour lui et ses stratèges des suicides politiques. Que vivent en lui les humanistes, encore nombreux.

Encourageant vote de la ville de La Chaux-de-Fonds qui accorde le droit à l'éligibilité communale par 54,9 % (Le Locle : 52,5 %; Neuchâtel : 59,8 %). De même, magnifique résultat de la gauche à Cdf qui refuse la révision de l'AI par 54,6 % et qui ainsi fait pencher le canton dans le camp du non, in extremis.

Le 22 mars, j'écrivais ceci : Le résultat de cette journée de votations sur l'éligibilité sera très important pour les incidences politiques immédiates, à savoir les élections fédérales. Il permettra de savoir comment le centre-droit se situe (cf mes billets du 29 janvier et du 22 février), comment les forces politiques se répartissent. Un échec pour la gauche sonnera le glas des cinq parlementaires fédéraux et on se retrouvera en octobre avec trois (ou, au pire, deux) députés à Berne. Il marquerait aussi la fin du mouvement d'ouverture du canton aux étrangers. Si on peut discuter de l’opportunité de faire passer en même temps l’éligibilité sur les deux plans communal et cantonal, on devrait constater qu’une victoire de l’UDC en juin lui ouvrirait plus de 25% de voix en octobre.

On peut donc voir avec un certain optimisme la suite des échéances électorales et l'évolution, certes lente, du canton vers une ouverture plus grande.

Donc, à chaud, à 14 h. 59 ce dimanche, une bonne impression de ces votations pour la ville.

Seul bémol : l'extrême lenteur avec laquelle, dans toute la Suisse, la commune de La Chaux-de-Fonds (ce n'est pas son habitude, il faut le souligner) a communiqué ses résultats (14 h. 40 seulement et Savagnier 14 h. 58 !!!!!). Ce qui fait que le canton de Neuchâtel a été dans le dernier, à cause de notre ville et de Savagnier, à donner à la Suisse ses résultats. La chancellerie m'a aimablement répondu qu'une série d'impondérables (panne du service informatique cantonal et d'une machine à découper les bulletins, nombreux désistements de dépouilleurs) a empêché un traitement plus rapide des résultats.

Rédigé par Daniel Musy

Publié dans #Réflexions générales

Repost 0
Commenter cet article