Hainard sera élu sans que le peuple le veuille

Publié le 2 Avril 2012

Le credo politique de l’UDC, le Schweizer Volkspartei (SVP), est celui-ci : c’est le peuple qui décide. A La Chaux-de-Fonds, la population ne décidera pas d'élire Frédéric Hainard puisque l’UDC l’aura fait à sa place. Grâce à la manoeuvre de l’apparentement avec le Nouveau Parti Libéral, le Parti du Peuple privera la population de son choix. 


 

 

npl-en-violet.jpg

 


 

En effet, si la liste Hainard s’était présentée seule, il lui aurait fallu 10% des suffrages pour avoir des élus. C’est le règle du quorum. Or, selon les les mécanismes subtils du système des apparentements, Hainard a la garantie d’être élu grâce à l’UDC. Le marché a été le suivant avec Jean-Charles Legrix : tu me soutiens pour le Conseil général, je te soutiens pour le Conseil communal ! La fin justifie tous les moyens et la RTS l'a bien compris dans son reportage du 10 avril 2012 au Journal de 19 h. 30.


 

Comble du paradoxe, même si la liste Hainard ne recueille que quelques pourcents des suffrages (2,7 % lui suffisent), les électeurs UDC opposés à son retour en politique et à son élection ne décideront rien : il est candidat sur une liste qu’ils ne voudraient jamais voter mais apparentée à la liste qu’ils veulent voter. L'Impartial du 14 avril ne fait d'ailleurs que reprendre notre raisonnement élaboré le 2 avril.

 

 


 

 hainard-certain-d-etre-elu.jpg

 

 

 

Les électeursd UDC iront-ils voter le 13 mai ? C'est un des enjeux de l'élection et un ancien élu UDC en convenait samedi 31 mars avec moi : soit l'apparentement est porteur pour l'UDC soit il est dévastateur.

 

 

Sur cette stratégie à risques de l'UDC, le peuple aura son mot à dire: par exemple sur sa présence au Conseil communal. Rien n'est gagné pour Jean-Charles Legrix soutenu par celui qu'il vilipendait le 25 mai 2011 et qui le vilipendait fin avril 2008.

 

 

On comprend pourquoi ces retournements de veste "cassent les pieds" du docteur Courvoisier, député-dégoûté de l'UDC chaux-de-fonnière : regardez à nouveau la séquence de la RTS du 10 avril.

 

 

courvoisier.jpg


Le retournement de veste de Jean-Charles Legrix

casse les pieds du docteur Courvoisier (RTS1, 10 avril 2012)

 

 

 

 

De manière plus générale, cet épisode politique nous suggère qu'on devrait dans notre canton s’inspirer des Soleurois. Ils interdisent les apparentements lors des élections communales : ils sont parfois en effet contre-nature. Abaissons le quorum à 5 % sans apparentement, par exemple.


Rédigé par Daniel Musy

Publié dans #Elections

Repost 0
Commenter cet article

NPL, Frederic Hainard 05/04/2012 16:29

Cher monsieur,

Bien avant votre arrivée au conseil général et après y avoir été élu, le parti libéral avait proposé la suppression de l'apparentement et du quorum. Ça c'est la démocratie! Celle que vous proposez
n'ayant qu'un but, éviter a vos adversaire de pouvoir contrer vos positions - parfois - dogmatiques. En matière de gestion de l'introduction de la taxe déchets et de sécurité publique vous vous
arrogez des succès qui ne sont pas les vôtres. Le conseil de sécurité publique par exemple a été instauré par exemple par la police our laquelle je travaillais et par la ministre en charge de la
police a l'époque. Pour ce qui concerne les déchets enfin, admettez une fois que le Conseiller Communal Legrix y est allés de sa main malgré les entraves qui lui sont semées en commission et dont
vous n'êtes jamais pas étranger. Cordialement, bonne campagne et remerciements pour la magnifique reprise de notre logo.

Daniel Musy 05/04/2012 16:54






Cher Frédéric (puisqu'on se tutoyait, je continue de le faire),


 


Je souhaite apporter quelques précisions factuelles à tes remarques
hélas imprécises.


Tu confonds "Conseil de sécurité publique" et commission de sécurité
publique. Celle-ci a été créée par le Conseil général (http://cdf-chancellerie.ne.ch/d2wfiles/document/399/8001/0/PVCGNo14%20juin%2005.pdf) le 23 juin 2005 par un arrêté urgent interpartis dont
le PS, sur ma proposition, a été l’initiateur.


M. Legrix et ses services, soutenus par le Conseil communal, ont bien
travaillé pour mettre en place la taxe au sac. Ils voulaient donner 50 sacs par enfant, nous 100. C’est 90 ! Il a toujours été d’accord sur le ramassage porte-à-porte pour les personnes à
mobilité réduite. Et notre postulat pour la création du numéro gratuit a été accepté. Nous avons donc travaillé sans que nous lui mettions des « entraves ». Les PV de la commission des
infrastructures que tu sembles avoir ou connaître, malgré la clause de confidentialité qui devrait être celle de tous les commissaires, en sont les témoins. 


 


Personnellement, je fais, nous faisons de la politique non pour
"contrer" mais pour développer, améliorer. Non « contre » mais « pour ».


 


C’est pourquoi, dans mon blog, je ne consacrerai plus d’articles aux
élections communales jusqu’au 13 mai. Tu le dis très bien toi-même, parler de toi te fait de la pub et moins tu seras mis en avant par les autres, dont moi d’ailleurs, meilleur ce sera pour
nous.


Cela ne m’empêche pas de cordialement aussi te souhaiter une bonne
campagne avec mes bonnes salutations.