Les résultats des élections fédérales à La Chaux-de-Fonds

Publié le 23 Octobre 2011

Les résultats des élections fédérales à La Chaux-de-Fonds sont encourageants pour la gauche qui recueille 64,2 % au Conseil des Etats et 58,9 % au Conseil national. L'UDC est en net recul et le centre-droit (PLR, PDC et PBD) stable avec pourtant un effritement du PLR.

 

 

resultats-2011-copie-1.jpg

 

 

Les deux élections sont différentes car il y a 6000 électeurs de plus pour l'élection aux Etats où les étrangers peuvent voter. La bataille pour l'élection au Conseil communal du 13 mai 2012 est lancée et on peut tirer les conclusions suivantes :

 

 

- l'UDC est en mesure, même si elle perd plus de 3000 suffrages, de conserver de justesse le siège tenu actuellement par Jean-Charles Legrix; pour avoir la garantie d'un siège, il faut atteindre 16,66 % des suffrages.

 

 

- sans un apparentement ou un accord avec le PDC et le PBD, le PLR pourrait perdre le siège de P.-A. Monnard au profit de la gauche; à lui seul, ce parti ne récolte que 14,8 % à l'élection au Conseil national. La constitution d'une liste autonome pour le Conseil général par Frédéric Hainard signerait la perte quasi assurée du siège de Monnard car elle disperserait les voix allant habituellement au PLR et créerait une véritable gabegie.

 

 

- à ce stade de leurs réflexions, il ne m'étonnerait donc pas que les deux blocs de droite (UDC et PLR) envisagent, pour assurer leurs arrières, de s'apparenter "techniquement" en 2012 dans notre ville. Ce serait par exemple pour eux une manière de faire bloc contre le trublion Hainard.

 

 

- en l'absence de la locomotive Didier Berberat (on voit qu'il tire la liste au Consel des Etats), le PS s'effrite aussi au Conseil national car il perd presque 2500 suffrages par rapport à 2007. En face d'un centre-droit uni, il pourrait perdre son second siège au Conseil communal au profit d'un Vert. En effet, les Verts et le POP gagnent à eux deux près de 500 suffrages et ils font 4,7 points de plus que le PS alors qu'ils avaient 2 points de retard en 2007. POP-Verts-Sol devient donc la première force politique de la ville, ce qui est historique. Mais il reste aux Verts à trouver une locomotive capable de convaincre les électeurs le 13 mai 2012. Et comme Fabien Fivaz est deuxième des Verts, il pourrait remplacer Francine John en cours de législature au Conseil national, ce que cette dernière dément pourtant fermement dans L'Impartial du 26 octobre.

 

 

Tout reste donc très ouvert pour cette élection qui maintiendra notre ville à gauche, à coup sûr.

 

 

 

 

 

 

En complément, voici la synthèse des rapports de force dans le canton pour l'élection au Conseil national.

 

pourcentage-NE.jpg


Rédigé par Daniel Musy

Publié dans #Elections

Repost 0
Commenter cet article