Analyse détaillée des résultats des élections communales

Publié le 22 Mai 2012

Une analyse détaillée des résultats des élections communales montre que la gauche s’est renforcée, non seulement en sièges mais en personnalités. En plus de Nathalie Schallenberger, les deux grands vainqueurs des élections sont Jean-Pierre Veya et Frédéric Hainard.

 

resultats-cdf-impar.jpg

 

Au Conseil communal, la gauche a recueilli 65,58 %. Il y a eu 8646 électeurs qui ont voté.


PS     :  30,33 (1 siège)

POP  :  18,60 (1 siège)

Verts :  16,65 (1 Siège)

 

La droite est à 34,42 % :

PLR :  17,90 (1 siège)

UDC : 16,52 (1 siège)

 

Il a manqué 208 suffrages (42 électeurs) à la gauche pour avoir un 4e siège. Inversément, si l’UDC avait eu 53 suffrages de moins (11 électeurs), elle perdait son siège.

 

L’analyse détaillée des votes personnels montre que ni Laurent Kurth ni Annie Clerc n’ont su capter suffisamment de suffrages à droite et sur les bulletins sans dénomination pour conserver le second siège socialiste.

 

Le vainqueur de cette élection au Conseil communal est Jean-Pierre Veya qui a réussi à rassembler près de 1200 suffrages en plus des 941 listes POP. Il a été de surcroît été très peu tracé sur sa liste, presque deux fois moins que Laurent Kurth.

 

Tous les candidats au Conseil communal étaient aussi candidats au Conseil général, sauf Théo Bregnard. Les quatre élus non socialistes ont tiré leur liste, sauf  L. Kurth et A. Clerc qui ont été fortement biffés. Ce type de manoeuvre n'est donc bénéfique qu'aux locomotives, et n'est pas locomotive qui veut !


 

Conseil communal

CandidatEs

Pourcentage de biffages

CC                    CG

 

Gain total de suffrages

CC                                CG

 

Veya Jean-Pierre  POP       21                     31 1193                             695
Kurth Laurent PS 39                     46 791                               365
Monnard Pierre-André PLR 30                     27 699                               269
Schallenberger Nathalie Verts 14                     17 685                               506
Clerc Annie PS 33                     39 643                               355
Legrix Jean-Charles UDC 15                     21 515                               304

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Conseil général, la répartition des suffages est la suivante, avec 8573 votants.

La gauche a recueilli 62,05 %.


PS     :  28,72   (12 sièges)

POP  :  16,69   (7 sièges)

Verts :  16,64   (7 sièges)

 

La droite est à 37,95 % :

PLR :   16,93 (7 sièges)

UDC :  14,01 (6 sièges)

NPL :     5,40 (2 sièges)  

PDC       1,61 (0 siège)


 

Le PS est le parti gagnant des élections au Conseil général. Tous les conseillers généraux socialistes sortants sont réélus et trois fortes personnalités font leur entrée : Théo Huguenin-Elie, député et chef de groupe du PS au Grand Conseil, la représentante des communautés africaines Josiane Jemmely, lauréate du Prix « Salut l’étranger » et Yannick Rappan, le commentateur sportif de RTN, sociologue spécialiste des liaisons transfrontalières. J. Jemmely a bénéficié d’un vote massif d’une centaine (selon mon estimation) de personnes qui ont biffé tous les autres candidats de la liste sauf elle. Silvia Locatelli, Katia Babey et moi-même avons réussi de bons scores, résultat je crois de positions politiques clairement à gauche et, peut-être aussi, d'une bonne implantation sur les réseaux sociaux.

 

Le POP a perdu Francis Stähli mais fait entrer le député Daniel Ziegler, un actif enseignant syndicaliste, membre de la Commission financière du Grand Conseil. Avec Sarah Blum, qui fait un excellent score, c’est une historienne compétente qui entre au législatif. Le groupe peut aussi compter sur l’expérience de Pascale Gazareth, bien élue, et de Charles-André Favre. Dans ce parti aussi, un vote nominal avec traçage modéré a eu lieu pour Inan Vurucu qui est moins tracé que Veya !  Félicitons Maria Belo pour son beau score et sa probable présidence du Conseil général l’an prochain.

 

Les Verts (bravo pour les cinq femmes sur sept) renouvellent et rajeunissent leurs éluEs, avec une surprise. La candidate élue Amandine Berger ne siégera pas, on se demande pourquoi, et cède sa place à Nurhan Caglar. Avec Anne Monard, active dans les Magasins du Monde et Clarence Chollet, une écologiste engagée sur le terrain, toutes deux bien élues, les Verts compensent les vestes prises par Olivier Ratzé et surtout Marie-Claire Pétremand, la lobbyiste de l’ATE. C’est Pierre-Yves Blanc, un vert modéré et consensuel, qui devrait devenir président du Conseil général le 11 juin. Il a fait un remarquable score.

 

Le PLR vieillisssant ne compte plus que 2 libéraux (Valérie Camarda et Christophe Ummel), les cinq autres sièges étant radicaux, avec trois élus dans la même famille Moser-Morel. Claude-André Moser et Yves Strub ont tiré la liste vers le haut car ils sont ouverts, consensuels et bien implantés dans la vie associative. Bravo à eux. A noter le retour de René Curty, un autre centriste de droite modéré.

 

Ce regroupement familial PLR a fait les choux gras de Frédéric Hainard, lui-même fils de son père et filleul de cœur du président de l’UDC, Michel Hess. Reconnaissons-lui la qualité de « libéral », une denrée désormais très rare dans notre ville. Hainard a été remarquablement élu puisque un électeur sur neuf a voté pour lui. Si sa liste n'a été mise dans l’urne que par 426 personnes, 522 autres ont voté pour lui sur des bulletins d’autres partis ou sans dénomination (cf tableau ci-dessous avec un classement des élus par suffrages en plus des listes de leurs partis).

 

Avec une perte du quart de ses élus, l’UDC sera moins représentée en commission et on ne voit pas comment, 5e parti de la ville ne représentant que 15 % de l'électorat (et non "20% de la population" comme l'écrit aujourd'hui sur Facebook un de ses élus qui délire), il pourrait avoir la présidence du Conseil général en 2014 à la place légitime du PLR. Les trois jeunes élus UDC, espoirs de ce parti, ont été très discrets depuis 2 ans : suivront-ils la tendance dure « Legrix » ou la tendance libérale « Hess » ? On verra bien.

 

 

Conseil général


CandidatEs Gain total de suffrages
Hainard Frédéric NPL 522
Moser Claude-André PLR 487
Huguenin-Elie Théo PS 456
Locatelli Silvia PS 400
Blanc Pierre-Yves Verts

381

Strub Yves PLR

373

Musy Daniel PS 336
Babey Katia PS 328
Chollet Clarence Verts 323
Gazareth Pascale POP 307
Blum Sarah POP 292
Belo Maria POP 281
Morel Silvia PLR  278

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


Rédigé par Daniel Musy

Publié dans #Elections

Repost 0
Commenter cet article